HeartDhamma

Iti 106. Ceux qui vivent avec Brahma

Sabrahmaka Sutta

 

Voici ce que dit l’Éveillé, le valeureux, tel que je l’ai entendu :

 

« Moines,

(1) Toutes ces bonnes familles vivent avec Brahma,

là où,  à la maison, mère et père sont tenu en honneur. [1]

(2) Toutes ces bonnes familles vivent avec les divinités ancestrales, [2]

là où,  à la maison, mère et père sont regardés avec respect.

(3)  Toutes ces bonnes familles vivent avec les premiers enseignants,

là où,  à la maison, mère et père sont tenu en estime.

(4) Toutes ces bonnes familles sont dignes d’admiration,

là où,  à la maison, mère et père sont vénérés.

 

Moines, lorsqu’il est dit :

“Brahma”, ceci est un terme désignant père et mère.

“Divinités ancestrales” ceci est un terme désignant père et mère.

“Premiers enseignants” ceci est un terme désignant père et mère.

“Dignes d’admiration” ceci est un terme désignant père et mère.

 

Pour quelle raison?

 

Mère et père en font beaucoup pour leurs enfants, Ô moines, 

ils les aident à grandir, ils les nourrissent,

 et ils les aide à découvrir le monde. [3]

 

Voilà ce que dit l’Éveillé.

De plus, il continua :

 

« Mère et père, voilà Brahma,

C’est eux qu’on appelle les premiers enseignants,

Dignes de respect par leurs enfants,

Pour l’amour qu’ils ont envers eux. [4]

 

Une personne sage s’incline devant eux,

leur rend hommage,

leur offre à manger et à boire,

de quoi se vêtir et se loger,

Ils les laves et leur donne le bain,

lavant même leurs pieds. [5]

Ceux qui prennent soin des besoins de leurs parents

ont les appelle des sages,

Et ceux qui sont ainsi réputés,

lorsque la mort arrive, 

ils partent dans l’autre vie, le cœur léger. » [6]

 

 

 

[1] “Sabrahmakāni, bhikkhave, tāni kulāni yesaṁ puttānaṁ mātāpitaro ajjhāgāre pūjitā honti. Brahma est ici peut-être le dieu du pantheon polythéiste le plus près de la vision Populaire monothéiste de « Dieu » en occidenten tant qu’être omniscient, tout-puissant, le créateur et le superviseur de l’univers. C’est ici, entre autres, que la beauté de la perspective Buddhiste sur « ceux qui vivent réellement avec Dieu » rejaillit, plus spécialement pour ceux qui sont inspirés par ces enseingnements spirituels mais qui ne sont pas prêt à faire le pas dans la vie monastique. Ici, ceux qui demeurent dans l’Amour et le respect de leurs mères et de leurs pères, le Buddha dit, vivent avec Dieu. 

[2] Sapubbadevatāni, Sapubbācariyakāni, Sāhunebyyakāni

[3] Bahukārā, bhikkhave, mātāpitaro puttānaṁ āpādakā posakā imassa lokassa dassetāro”ti.

[4] “Brahmāti mātāpitaro, pubbācariyāti vuccare; Āhuneyyā ca puttānaṁ, pajāya anukampakā.

[5] Tasmā hi ne namasseyya, sakkareyya ca paṇḍito; Annena atha pānena, vatthena sayanena ca; Ucchādanena nhāpanena, pādānaṁ dhovanena ca.

[6] Tāya naṁ pāricariyāya, mātāpitūsu paṇḍitā; Idheva naṁ pasaṁsanti, pecca sagge pamodatī”ti.

 

This is a gift of Dhamma

All Sutta Translations by Ānanda are licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.